Le 1er avril

AD24 - 2 Fi 2919

Une tradition aux multiples visages

Par l’édit de Roussillon de 1564, Charles IX fait débuter l’année civile au premier jour de janvier.
Même si cette décision est peu à peu généralisée en Europe, la tradition qui faisait commencer l’année à la date du 25 mars (fête chrétienne de l’Annonciation) continue de perdurer.
Une coutume y était associée, héritée des usages romains, et les Français se faisaient, dans la période du 25 mars au 1er avril, des cadeaux : les étrennes (en l’honneur de la déesse Strena).
Cette tradition se serait maintenue, mais « pour de faux » avec des faux cadeaux, des cadeaux pour rire.
L’origine du « poisson d’avril » est semble-t-il plus complexe et plusieurs hypothèses sont avancées :

Un prince de Lorraine se serait évadé à la nage, traversant la Meurthe, un 1er avril,
Le début de la saison de pêche, qui commençait un 1er avril mais, les récoltes étant maigres à cette époque de l’année, un poisson factice remplaçait le vrai qui échappait aux pêcheurs,

Dans le calendrier zodiacal, avril correspond au signe du Poisson,

Une déformation du mot « passion », rappelant celle de Jésus qui était symbolisé, chez les premiers chrétiens par un poisson (ἰχθύς, ICHTHUS en grec ancien) représentant son acronyme :
ἰ (iesous : Jésus)
χ (Khristos : christ)
θ (Theoû : de Dieu)
ύ (Huiòs : fils)
ς (Sotêr : sauveur)

https://archives.dordogne.fr/ark:/43778/s0060646760a6f4f/60646823be838