La Seconde Guerre mondiale en signes - 4ème partie

La milice et le gamma

La milice et le gamma

La milice française était une organisation de police supplétive créée en janvier 1943 par le gouvernement Pétain-Laval. Dirigée par Joseph Darnand (1897-1945), qui avait créé le Service d’ordre légionnaire (SOL) précurseur de la milice, cette dernière avait pour vocation de lutter contre la Résistance, mais aussi les Juifs et les opposants au régime de Vichy.

L’emblème de la milice était le gamma, troisième lettre de l’alphabet grec (g) comme on peut le voir sur cette affiche de propagande (59 W 209, fonds de la sous-préfecture de Nontron). Ce gamma stylisé est associé au bélier (signe de la constellation du zodiaque du bélier), lequel symbolise la force dans la mythologie celte. On retrouve aussi ce symbole dans les outils de communication de la milice : ici un tampon encreur (1 W 1806).

Sur cette affiche, on note l’importance des signes et symboles : avec une image la milice mettait en scène sa lutte contre le communisme (le gamma devant le marteau et la faucille communistes). Plus qu’un long discours, les signes employés par la propagande visaient à frapper les esprits. Le service de propagande de la milice française était dirigé par Francis Bout-de-l’An, né en juin 1910 à Villars. Il donna en Dordogne plusieurs conférences en faveur de la collaboration au cours de l’année 1943 et devint secrétaire général de la milice en 1944.

Voir aussi le nouveau dossier de ressources documentaires sur le site Mémoires de Résistances

Retrouver l'ensemble de cette série La Seconde Guerre mondiale en signes sur la page Facebook des Archives

Tampon milice française