Etat des lieux, 1637*

Etat des lieux d’une métairie, 1637

 

Le dix huictiesme julhet mil six centz trante sept, en la

ville (en la ville) d’Exideulh, heure du matin, ont estés

présantz Izabeau Pasquet, vefve de feu Suder

Pasquet, au non qu’elle procède et sire Guilhaume

Beau, marchant de lad. ville, lesquelles parties ont

dit que en suivant la ferme entre eux faicte, receue

par le notaire soubz signé, que led. Beau, fermier, se

charge de remettre à lad. Pasquet les meubles et

batimans qu’il se charge en l’estat qu’il les prent.

Et premieremant c’est trouvé toutes les portes fermant

a clef, toutes les fenestres desd. maizons son

en bon estat, tant en serures, vitres que fenestres ;

dans le bas de la maizon appellée de Pailhet,

une grand pierre à metre huisle fermant à clef ;

dans le haut de ladicte maizon, une table garnie de

trateaux, deux bancs, deux meschans cofres avec

leurs serures, l’un sans clef, une grand garderobe

nefve bien ferrée, un chalit et un bufet ;

et dans la chambre de dernier, une couchette et

une table et ses trateaux ; et dans la chambre

de la maizon vielhe, une table avec ses trateaux, 

ung contoir, une garderobe bien ferée, deux chalis

garnis de tours de litz et l’un de rideaux et

courtines et palhasses, trois chaires, une taque et

ung bufet d’armoires ; aus deux planchés

du haut de l’escalier soixante douze haix ou mambruses

non jointes ; au grenier de Pailhet dix piesses de

[2]

boys ou manbruses, une aix, ung escabeau, trois

cofres sans couvert, six perches à metre le linge,

ung meschant bariquot et deux palhasses à metre sous

la coite ; dans le grenier de la grand maizon sept  

haix, deux mambruzes, une table, deux baricotz, ung

suleau, deux baricotz, un ban, une table pasle

de boys au puy, ung jous de fert, les portes du  

jardin bien ferrées, et ung renard en l’une, huit  

bournatz desquelz prandra la jouissance seulemant,

le jardin en bon estat ; dans la grange, trois

grandz cubes garnies de chescune quatre grandz

sercles de fert, deux tonneaux ayant sept sercles

de fert, deux bariques, chascune quatre sercles de fert,

troys meschantes [interligne] bariques serclées de boys, le treuilh en bon

estat avec un timon, une leve,

ung tracanaud à fouler la vandange, six ruches de

bournatz et une de boys ; le planché du haut

de lad. grange en fort bon estat, une piate à

milhet, une meschante couchete, deux bans de

menuzerie, cinquante neuf aix en pilot et une

menbruze en bas, sans  y comprandre selles quy

sont sur le plancher, quatre pudes de boys à

metre les bariques, les mangeoires en bon

estat, une grand eschelle de main ; et dans la maizon

de sur la cave deux tables, huit bans, deux cofres,

ung chaslit garny de deux tours de lit de toile,

et une palhasse ; plus une petite table, une bache

et deux landiers et une taque de fonte, ung

[3]

chanebeau et ung tabouret. Presantz les soubz signéz.

Ainsin signés à l’original : F. Pasquet, les Rocheres présent,

Beau et Landraud notaire royal

Extraict et vidimus a esté faict par

nous notaires royaux soubz signés,

sur l’original d’icelluy à nous represanté

par Izabeau Pasquet y noumé, et par elle

en mesme instant retiré, sans y avoir esté

adjousté ny diminué, dont a esté faict acte

à ladicte Pasquet, pour luy servir en temps

et lhieu que de raison. Faict à Saint Sulpice,

le septiesme jung mil six cent quarante

ung.

Choveton, notaire royal

Barry, notaire royal

 

3 E 363