Fait divers, 1603 **

 

Cet acte, qui met en scène un manouvrier, nous montre l’existence d’une violence « ordinaire » dans les campagnes. Ses manifestations donnent sans doute rarement lieu à des poursuites judiciaires, faute de moyens pécuniaires de la partie lésée. Néanmoins, les faits ont été consignés par le notaire et mis au rang de ses minutes, sans doute pour servir « en cas que de besoin ».