Autopsie, 1563

Certificat médical.jpg

Nous, Pierre Fournyer et Pierre Rouset, maystres /

chirurgiens de la present ville, serions estés appellés /

pour visiter et panser maystre Jehan Chatard, procureur /

au siege presidiaulx en la present ville, assavoeur de /

deux playes et plusieurs contusions qu’il avoyt sur /

son corps et mesmes une grand playe qu’il avoyt au /

thorax et du costé senestre, laquelle playe estoyt /

de grandeur de quatre ou cinq doits, penetrant jusques /

au[x] costes et a l’os nommé fourcelles ou clefz ; aucy luy /

arions trouvé une aultre playe en son col qui /

penetroyt cuyr et cher musculeuze, nerfz, veynes, artheres /

et jusques alla nuque et mesmement la veyne appellee /

jugulayre, coupé a travers tellement qu’il ne estoyt /

posible de enpecher le grand flus de sanc que sortoyt /

de la dicte veyne par mediquemens ny an aucune sorte /

que ne se fit grande suffusion par tout son corps et /

mesmes sur les poulmons, que seroyt esté la seulle /

cause qu’il a esté sufoqué. Disons que pour rayson

des dictes playes et contusions le dit Chatard en /

seroyt mort. De se atestons ses choses estre veritables. /

Faict a Perigueulx le cinquiesme febvrier 1563

 

P. Rousset             P. Fournier chirurgien

 

AD Dordogne, 2 E 353