Rapport général sur les écoles de la ville de Périgueux dressé par l'Inspecteur primaire et adressé à l'Inspection d'Académie, Les travaux manuels des filles (2)

18. Les travaux manuels des filles 2.jpg

Lors de son passage à Périgueux en 1894, l’Inspecteur primaire insiste sur la nécessité d’établir dans la ville deux ou trois ateliers afin que les filles puissent s’initier à des travaux fondamentaux comme « la confection des bas ».
Il déplore ici que les institutrices ne restent dans « les limites du programme ». Il poursuit en affirmant que « le désir de faire beaucoup dans nos écoles de filles est cause que l’on sacrifie quelque fois l’utile à l’accessoire ».