Commune de Notre-Dame de Sanilhac Dessin du monument aux morts, 15 mars 1922.

36. 12 O 352.Jpg

Le département paye un lourd tribut à la guerre : morts mais aussi blessés (dont certains décèdent de leurs blessures après la guerre) et mutilés, orphelins de guerre « pupilles de la Nation ». L’érection de monuments aux morts dans de nombreuses communes est caractéristique des années d’après-guerre, où les mouvements pacifistes sont bien représentés parmi les anciens combattants.